• Traces d'émoi

    Avant de partir j'ai jeté dans le poêle
    les traces de moi
    ne rien laisser
    c'était trop lourd à porter
    je n'ai pas autodafé ma mémoire
    j'aurais dû
    mais j'ai brûlé beaucoup de visages, des lettres, des carnets
    une bûche, des photos, une bûche
    c'est fou tout ce qu'on accumule
    comme projets raturés
    les brouillons d'une vie
    des années, des années
    comme ça, en fumée
    le tiroir plein de cendres
    je suis désolée, j'ai presque plus rien de vous
    du coup
    vos cœurs gros comme ça
    ça ne rentrait pas
    dans mon sac
    et puis je me disais qu'on recommencerait
    qu'on se refabriquerait des souvenirs
    ailleurs
    sauf Ceux qui ne sont plus
    ils ne sont plus du tout
    du coup
    ...

     

    Août 2011

    « Rosée blancheMéli-mélo et des brouettes »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :