• Tag quatrième volet

    Résultats pour la recherche du tag quatrième volet :
  • Je parcours le silence des cryptes païennes Parole désertée Feue la tienne lâchée comme un satellite sauvage Et sans orbite Ecris moins fort, s'il te plaît Je ne nous entends plus Tout juste l'empreinte acouphène d'un bourdonnement de psalmodies C'est à douter même de la...

    Lire la suite...

  • Un ciel de faisceaux Du sable sous la danse Une poudre d'instant Poussière sur les lèvres Nos sourires s'effleurent Et c'est comme revenir Ce sont des petites heures Et c'est à peine si L'on peut se retenir encore avec les yeux   Et puis   Les projecteurs s'éteignent...

    Lire la suite...

  • L'enfant mange dans un seau de comme un chien Il en a même le sourire fauve Sauf que mon chien n'a pas le cul sur le trottoir et que sa mère (moi) non plus   6 août 2013

    Lire la suite...

  • Echapper le livre aux pages tranchantes le tomber des mains J'ai vu ce caillot de nous filer rive première portée au devant des orages Noir broyé                 noyé Et dans le torrent, le soleil rush d'étincelles à flot bouillon Ce peu de loin     entre les...

    Lire la suite...

  • Le vent feule, âcre parfum de branches brûlées haleine salée de fenaison Il existe une vie d'été de l'autre côté des notes de clocher par où le temps m'échappe              Attente embracelée Il manquerait le large d'une page à remplir aux manières de...

    Lire la suite...

  • La longue nuit s'amenuise Poreuse Persiste une buée d'hier Hors-chant ténu Qui tient la note Et puis se fêle Distille des grumeaux de lune Friables sous la dent du jour Mordre à demain Le goût des songes     6 juin 2013     Texte paru au CAPITAL DES MOTS  

    Lire la suite...

  • Musique de SaReGaMa   Il pleut un long jour sale Ombres luisantes des goélands ciel de verre fumé et le rêche panorama des mats hérissés dans la baie Ça vrille dans le tunnel blanc Contre la paroi souple du sas un coeur bat qui n'est pas le mien Le cardiologue est un enfant On se...

    Lire la suite...

  • page/nuit blanche ouverte j'ai cloué dans la marge un rire laqué noir c'est tout ce que j'en sais un cahier la parole couchée à l'encre violette une goutte de larme peut-être ? a fait une fleur trouble dans le voyage âpre de leur guerre coupures de presse brunies le...

    Lire la suite...

  • Ce que le vent déporte de brume la nuit c'est comme geste vain de la main pour chasser papillons d'idées Il souffle sur braises d'étoiles taillade pulpe de nuages ouvre brèche de veine lactée Tentative ravivée d'un long chemin Mais ce que le vent déporte de brume se...

    Lire la suite...

  • Le vent sculpte le silence Il y saille des trouées d'oiseaux Les pensées roulent et choquent Comme des cailloux de crues Crépitement fluide d'une coulée de grains Dans un bâton de pluie C'est comme un deuil blanc Transe de funérailles au trépignement ivre Et au chant...

    Lire la suite...