• Tag cinquième volet

    Résultats pour la recherche du tag cinquième volet :
  • Tu es un drôle d'absent toujours égaré juste là où je t'attends     27 juin 2014  

    Lire la suite...

  • Je relève de brume La mémoire ennoyée qui monte Qui monte J'écope la nuit, les rossignols Leur chant fuselé Fenêtre découpée à l'adret de l'aube Ciel révélé bleu Absence banderille plantée au cœur du jour Ce jour à vivre coupant comme un soleil de verre   14 juin 2014  

    Lire la suite...

  • Imaginer trois marches empilées dans le paysage D'un côté, du blé coiffé en brosse par le vent De l'autre, des lavandes moussues ou peut-être la mer - c'est comme on veut - Imaginer une porte en bois hissée bleue sur les marches Aucun mur n'est bâti autour ni alentour   C'est une chose...

    Lire la suite...

  • Une nouvelle voie aux traverses chavirées sur le bas-côté de la vie   Un chemin de brise déhanche les ombres passantes   La mer semble vouloir tout effacer tout étouffer à en faire bruisser les galets Vois comme les vagues flanchent   A la charnière de l'aube qui hante la nuit de qui ?...

    Lire la suite...

  • Le vent Le ciel Tellement de silence L'ombre vorace des nuages Sur le blé vert du printemps   Soudain une envie de pleurer Parce que le vent Parce que le ciel L'ombre, le blé, le printemps   Une envie de pleurer Parce que le silence   20 avril 2014

    Lire la suite...

  • Trop noir Trop blanc Ce tout poème Son écriture barbelée Les mots lacèrent Calcinent   Beaucoup de phrases rabotées (ça prendra un carnet entier et quelques autres) Avant de jucher - Haut - L'éternité recluse dans la beauté du soir Et du matin recommencée Faire ce que je dois :...

    Lire la suite...

  • Il est beau, le paysage qui vient vers toi     Les jours après ce jour Endosser des matins absurdes Les yeux ouverts sur un ciel d'eau     Je voudrais que tu redeviennes     8 avril 2014

    Lire la suite...

  • Relire en diagonale les passages aux averses Le froid collé au corps comme une seconde peau Page-marquer le soleil Corner ce livre, la vie Consciencieuses pliures Ainsi tout relier Les impressions boiteuses, émotions décousues Surligner le silence – le mot le plus bavard de mon clavier –...

    Lire la suite...

  • Il fait nuit, ton matin Nuit, ce jour blanc filé au mauvais coton des nuages J'avance J'acharne à coucher l'herbe des chemins perdus A peine une trace foulée que l'aube relèvera Il fait jour, mon matin Comme un jour de claire-voie Moucharabieh de l'âme Que l'à venir éclaire Confettis de...

    Lire la suite...

  • La lampe brûle toute la nuit Comme toutes les nuits Au chevet de la page Sa lueur reflue avec le petit jour Si petit, le jour Si gris Parfois mots s'en suivent Parfois pas Ou alors à peine froncés Leur sens au verso des images   22 février 2014  

    Lire la suite...