• Spleen

    La nuit se griffe aux feux
    des Noëls de magasin.
    J'irai marcher
    d'une flaque d'ombre à l'autre.
    J'irai noyer mon spleen
    aux reflets des solitudes anonymes.
    Puis le jour se lèvera
    finalement,
    une lune accrochée aux commissures du ciel.
    Et je respirerai l'air
    du large que j'ai pris,
    comme tu dis.
    L'hiver autour du cou,
    mon insomnie en bandoulière.
     

    Décembre 2010

    « La vie m'apporte vousPensées en vrac »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Décembre 2014 à 16:50

    J'ai joué à l'éternel jeu :"je relève la phrase qui me plait le plus" et chaque fois je me fais avoir avec toi, j'embarque la totale. 

    2
    Lundi 14 Décembre 2015 à 17:11

    Belle lumière sombre, beau spleen qui chante et murmure. Du temps respire dans les vers.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :