• Racines

    Une seconde à souffrir de rien,
    à souffrir d'incertain,
    à pleurer d'un nuage sur l'instant,
    mon seul pays, mon paysage.
    Je voudrais arriver.
    Je voudrais être de retour
    quelque part,
    rien qu'une fois.
    Je voudrais venir d'où je viens.
    Mais ce sont les brûlures
    qui racinent ma vie
    à différentes sources.
    C'est un soleil-escale
    qui amarre mon voyage
    à ce bout de sourire.
    Lune, ma maison ;
    mon territoire de saisons
    où je fugitive.
    Et cet enfant sans visage,
    au bord d'un trop plein de mémoire,
    drôle de point arraché ;
    mon double nulle-part.

     

     

    1987

    « AutismeMinéral »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    helene Py
    Vendredi 13 Mars 2015 à 08:51

    1987... 2015, ta maison c'est toujours la lune ? yes 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Pierre WATTEBLED
    Jeudi 19 Mars 2015 à 11:30
    J'ai beaucoup apprécié ce texte en haut de page qui correspond bien à mon propre langage poétique. Promis, je reviendrai visiter vos oeuvres. Amitiés si vous le voulez bien. Pierre
    3
    Jeudi 19 Mars 2015 à 11:48

    Merci beaucoup Pierre, bienvenue dans mes Volets

    4
    Samedi 12 Mars 2016 à 10:24

    Oui, être de nulle part...J'aime beaucoup cet écrit.Roseline

    5
    Veronoma
    Dimanche 13 Mars 2016 à 21:25
    Comme si mes pensées arrivaient à ta plume tu es un tout et ton écriture est ta maison
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :