• Avancer aujourd'hui
    C'est comme traverser le ciel boueux des ornières
    On voit bien qu'il est bleu
    Combien de temps au temps pour sécher le chemin ?
    Frisure du vent dans les reflets
    Résorber la trace écrite de nos pluies

    Perdre alors l'or liquide du soleil à l'envers
    L'essentiel d'hier et
    Le trouble
    Limpide
    Et la lèvre qui tremble

    Tu ne vas pas pleurer maintenant ?    

    7 mars 2013  

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  •  Clin d'oeil

    Il pleut battant maintenant
    Sur les instants cristallisés
    S'effritent la neige sous les doigts
    Le sucre rose sur la langue
    le grain du sel sous la dent

    Faudrait pouvoir rester longtemps
    Faire un arrêt sur l'image
    Une mouche satellitaire
    Capture d'écran du vent d'hiver
    Et nous au chaud des parenthèses

    Il pleut battant maintenant
    Sur les instants cristallisés
    Il reste des notes Epiphone
    Un goût de rires Tagada
    L'amitié subreptice du chat
     

    23 février 2013

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Une page de sirocco cette nuit s'est ouverte
    Un souffle à peine plus appuyé que le silence
    Un gouffre de sud dans la brèche
    Je n'invente rien
    Ocre, la neige au matin
    C'est comme ça que les mots suspendent à la mémoire
    Des chapardes d'images
    Des horizons noyés
    Des tempêtes éteintes

    La mer bat dans les tempes
    Un ressac de nuits et de jours et de nuits

    Lorsque le ciel arbore un soleil amarré à l'encre des orages
    Je ne sais plus alors à quel monde appartient
    L'aube ainsi convoquée
     

    3 février 2013  

    Texte paru au CAPITAL DES MOTS    

    Partager via Gmail Yahoo!

    3 commentaires
  • Pour Lulu 

    Tu sais
    Il reste des fleurs de neige à flanc d'ubac
    Et l'antan s'amenuise
    Coursives de ruisseaux bruns
    Le long de la mémoire
    Je n'ai trouvé que de l'hiver
    Et du silence
    Et de la nuit
    C'est de la nuit au kilomètre qui s'étire
    Le rétro brode à petits points de non-retour
    Flambées lumière des lampadaires
    Un éclat... un éclat... un éclat...

     

    4 janvier 2013

     

    Paru dans Verso n° 160 Mars 2015

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Le ciel est à la brume
    Soleil de laine feutrée
    L'herbe regorge d'eau
    Coulées de sentiers ravinés
    Silence spongieux sous les pas
    Mais ils sont là, pensées rieuses
    Paillettes d'immortelles
    A bruisser sous les doigts
    Ronde et ample présence
    L'alcôve lisse de leurs bras
    Je peux être ce qui sombre
    Je peux être ce qui fléchit
    Ils sont l'étreinte
    Et l' indéfectible clarté
       

    20 décembre 2012  

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique