• Pas la peine

    Il traîne un vieux silence d'étoiles
    Qui apaise
    Peuplé de satellites aux trajectoires lentes
    Intermittentes
    Un horizon dentelé par l'obscur des crêtes
    La lune allongeait l'ombre du rythme de nos pas

    Ciselée dans la nuit
    Rotation cadencée d'une pluie d'asperseur
    Des rejets de figuiers ont éventré le mur
    De ma mémoire s'écaillent les copeaux de nos rires
    Batavias repiquées en lettres S.O.S.
    Aucun avion ne s'arrêtait, jamais
    Alors tu vois...

     

    Juin 2011

     

    « L'écume des jours L'état d'esprit »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 21 Juillet 2015 à 18:12

    J'aime ton ciel de traîne de vieux silence d'étoiles...

    2
    Pyrène
    Mercredi 22 Juillet 2015 à 14:34

    Oui, je vois...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :