• Papiculteur

    Un sachet de malabars au rayon d'un supermarché
    Une abeille blonde dans la lumière
    Pour ces raisons écartelées
    Je pense à lui
    Malabars
    Une moitié rose une moitié jaune
    Le paquet ouvert agité sous le regard de l'enfant
    Il insistait :
    Allez, sers-toi ! Ne me fais pas répépiller
    Il déposait autoritaire une gourmandise dans la menotte
    Rituel

    Je pense à lui quand une abeille
    Fulgure désordonnée dorée
    Il disait :
    La ruche barbe. Entends comme ça zombille
    L'
    œil pétillant bleu derrière la tulle noire
    Gaufrette de cire déchirée
    Gonflée de miel sous la dent
    Mâche, c'est du malabar naturel

    Pour ces raisons écartelées
    C'est une main calleuse que je vois
    Repliant les petits doigts sur l'offrande bicolore
    Mais tenace, accrochée au geste
    L'odeur de thym de la fumée
       

    21 août 2012

    « J'veux du soleil Je peux »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Janvier 2016 à 11:49

    en plus d'être beau, c'est beau . C'est beau et émouvant

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :