• Noon

    Bien sûr le contre-courant,
    la mesure du ressac qui bat,
    l'horizon inversé tournoyant incliné,
    la planète en dévers.
    Je peux toucher l'aube en amont,
    je peux.
    J'attarde encore un peu
    encore un pas,
    la terre est jonchée d'éphémères.
    J'ouvre une porte qui ouvre la porte qui ouvre.
    Je finirai bien par retrouver le point de départ,
    l'intersection, la bifurcation,
    la croisée.
    Je finirai bien par commencer.
    Danser une vie buissonnière
    dans la marge de la partition,
    adoucir les aspérités de la lumière,
    édulcorer la morsure crue
    de midi.
    Revenir, souvenir, survenir.
    J'arriverai.
     

    Mars 2011

    « Bienvenue dans mes Volets ou versCaptive »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :