• Les passants

    Poésie de trottoir

     

    La ville comme un livre à l'encre de vos pas
    Je suivrais la dérive des fleurs de lumière
    La traversée patiente des ombres absorbées
    Chaque Histoire serait une page tournée
    Chaque vie feuilletée serait du temps qui passe
       

    24 septembre 2011

    « Echec et mat Aller »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Novembre 2014 à 09:43

    Un très bon moment passé devant les passants...

    2
    Dimanche 16 Août 2015 à 18:29

    J'aime "les vies feuilletées". Pour autant les passants ne sont pas des livres ouverts...

    3
    Dimanche 16 Août 2015 à 18:42

    Lire en diagonale ?

    4
    nidjitt
    Dimanche 16 Août 2015 à 18:58

    paslimpseste itinérant.......yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :