• J'arpente

    J'arpente.
    A pas comptés
    je prends la mesure
    du travers champ qui nous sépare.
    J'en mesure l'en pleurs.
    A pas compter, plus jamais.
    Démesurer la distance
    et la profondeur du chant qui nous dépare.
    Un décompte à rebours
    d'un contre-jour qui passe.
    J'ai déplacé le cordeau,
    il zig et zague à travers temps,
    arpent d'éternité.
    Prendre la distance du maximal.
    Les maux s'effacent au fur et à mesure

    les maux s'effacent
    les maux

     

     

    Janvier 2011

    « C'est l'heure ailleursRéminiscence »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :