• Groumpf

    chuuut...
    attentive à ne pas faire craquer les feuilles
    sous les pas
    pas une feuille croustillée
    pister comme une indienne
    ce frémissement dans l'ombre de la haie
    vignes-framboise ronces lianes prunelliers

    groumpf
    ...
    et la haie crépite et se déchire
    silence froissé/soyeux comme une flambée
    heureuse comme une gosse d'avoir entendu
    groumpf
    sous la lune

    ça prend comme ça de plein fouet
    l'automne, le bruit que ça fait
    les souvenirs braconnés

     

     31 octobre 2011

    « Sillage Autopsie d'un poème »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :