• Fraction

    Etendus à plat dos dans l'herbe
    Se laisser submerger de ciel
    Ecouter bourdonner un silence millénaire
    Faire le bilan de chaque seconde de nos vies
    chacune de nos attentes incompatibles
    Connectés au cosmos
    A la rencontre de tout ce que nous avons vécu
    Ou même imaginé
    Tout ce qui a fait de nous ce que nous sommes
    Un allant contre soi, tout contre
    Chercher les étoiles là où la lune n'est pas
    Combien de pas pour en arriver là ?
    Coucher aux belles étoiles filantes
    Sur des pages et des pages de noire nuit
    Le crayonné lumineux des voeux
    Des voeux pour mon enfant d'abord
    Les miens l'espéraient vivant une Vie
    Les miens nous espéraient, aussi
    Et puis revoir tous les visages
    De nos inoubliés perdus
    Dans la nuit des temps révolus
    Au bal des perdants magnifiques
    Danser
    Valser de nos hésitations
    Dans la cour des grands dérisoires
    Infiniment petits et vains

    Rire de nos plus beaux ratages
    Même du dernier
    Surtout

     

    Juin 2011

    « J'ai décidé que j'aimais le dimanche après-midi Ici d'ailleurs »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 19 Septembre 2015 à 00:43

    Pour solde de tout compte; même les inventaires peuvent être bien dits

    2
    Mardi 22 Septembre 2015 à 00:10

    Il est tard, et ces mots sans chercher à comprendre berce avant d'aller dormir

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :