• Flamme-enfant

    Des rives fertiles, elle passe au large
    Tangue jalousement son horizon cranté
    Sommets aux tracés obsolètes
    Le chien bleu andalou ne répond de rien
    Ni l'écureuil fugace, rousseur entraperçue  
    Automne
    Marée basse
    Elle cherche là
    Au repli des pénombres
    Un rêve inhabité
    Crypte au bout du hors-piste
    Le ciel bruisse noir
    Et les adrets s'embrasent de fleurs minérales
    C'est comme un hymne, un appel
    Elle engrange chaque jour qui passe
    Attise l'enfant-flamme au sommeil féroce
    Cette absence têtue qui la grignote
    En perdre l'impatience
     

    17 octobre 2012

    « L'enfant passant La voix »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :