• Deliquescence

    Ces sympathiques tablées
    à nous refaire un monde,
    c'est pas pour demain le Grand Soir.
    Incoercible, faut croire,
    ce haussement des pôles
    qui nous a jeté loin,
    notre Pangée fragmentée.
    Une petite coupure
    sur la page que tu voulais lisser,
    sans faire exprès, faut voir.
    Nous étions deux, soigneusement,
    à agrandir la déchirure.
    Ne restait qu'une infime connivence
    en instance d'antipodes,
    un petit bout de morcelé
    qui te pendait au nez.
    Pointillés
    prédécoupés
     
    je me détache
     
    et me délite.
      Janvier 2011

    « Maintenant que tant pisGoulée d'air »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :