• Aube

    Des étoiles épinglées au ciel

    la nuit tendue comme un silence

    et l'Est qui respire

    et se déchire

    et s'ouvre à l'aube comme une vague

    comme un lent volet de bois bleu

    comme une avalanche à l'envers

    de lumière, une flamme d'eau

    qui danse au fond du paysage

     

    Du bonheur plein le regard

    Juste ce regard là

    Sans se retourner

     

    1985

    Texte paru à La Barbacane N° 95/98
    et dans Ecrit(s) du Nord N° 23-24
    « Volets ou versChantier »
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :